Fonctionnement du complexe thermique

Le complexe thermique des Hauts de Garonne dispose aujourd’hui de tous les équipements garantissant le respect de l’environnement naturel et humain. Les déchets y sont traités dans le respect des normes en vigueur. Ainsi la protection de l’environnement est garantie par un traitement efficace des fumées et un contrôle permanent des émissions.
 


1 - La réception des déchet
À leur arrivée, les véhicules sont pesés avant de se diriger vers le hall de déchargement. 
Les déchets sont déversés dans la fosse, puis prélevés par un grappin qui assure une répartition homogène afin d’alimenter les fours.
 

2 - La combustion des déchets
L’usine est dotée de deux lignes de fours. Après la phase de démarrage, la combustion des déchets (850°C) s’effectue uniquement par apport d’air.
À l’issue de la combustion, les résidus solides incombustibles appelés mâchefers sont refroidis, évacués puis transportés en centre de valorisation pour être utilisés en sous-couche routière, par exemple.
Les ferrailles et métaux non ferreux sont récupérés pour être recyclés en aciérie.


3 - La valorisation énergétique La valorisation énergétique est produite grâce à la combustion des déchets. En effet, cette combustion libère de l’énergie qui transforme en vapeur l’eau contenue dans les chaudières. Cette chaleur est valorisée sur le réseau de chaleur des haut de Garonne, permettant ainsi de chauffer les habitants à proximité. 

4 - La cogénération La cogénération consiste à produire simultanément dans la même installation deux types d’énergies. La turbine à gaz et le groupe turbo alternateur présents sur le site, permettent de produire de l'électricité en complément de l’énergie thermique (chauffage).

5 - Le traitement des fumées

Les fumées générées par la combustion des déchets font l’objet d’un traitement qui se compose de plusieurs phases. Elles sont filtrées, puis évacuées vers une installation de stockage de déchets dangereux. Elles sont alors refroidies et mélangées à du charbon actif et à du bicarbonate de sodium. Cela permet de traiter les dioxines, furannes, les métaux lourds et de neutraliser les gaz acides.
  Une fois pré-traitées, ces fumées traversent ensuite un filtre qui retient les poussières et l’ensemble des réactifs injectés en amont. Ces résidus appelés PSR sont piégés et recueillis en fond de caisson, puis stockés dans un silo avant d’être évacués vers une installation de recyclage.
Enfin, un dernier traitement très efficace dans le réacteur catalytique transforme les oxydes d’azote en azote, gaz inoffensif.

 6 - Le contrôle des rejets atmosphériques
Les fumées épurées par l’ensemble des traitements successifs sont rejetées dans l’atmosphère par une cheminée.
Pour garantir le respect de l’environnement, un ensemble de capteurs analyse en continu la nature de ces rejets.